Une équipe pour :^1000

Une équipe pour :
Augmenter votre performance digitale

Une équipe pour :
Mesurer votre retour sur investissement

Une équipe pour :
Augmenter votre notoriété

Une équipe pour :
Développer votre machine à conversion

Une équipe pour :
Fidéliser votre audience sur les réseaux sociaux

eTeamsys, un moteur
pour votre croissance.^4000

Des experts certifiés en^1000

Des experts certifiés en
`SEA`

Des experts certifiés en
`SEO`

Des experts certifiés en
`ANALYTICS`

Des experts certifiés en
`DISPLAY`

Des experts certifiés en
`RTB`

Des experts certifiés en
`EMAILING`

Des experts certifiés en
`DEVELOPPEMENT`

Des experts certifiés en
`RESEAUX SOCIAUX`^1000

La rentabilité^1000,
Votre challenge^1000,
Notre objectif^2500.^2500

Contactez-nous
+32 4 222 14 50

Optimisez la lecture de vos mails en soignant développement & design

 

Banner-conférence-09112017.png

Nurturing3_MAILING04_Website.jpg

Vous n’avez qu’une seule chance pour que votre email soit lu ! C’est vrai, ce n’est pas une façon très encourageante de démarrer un article, mais pourtant c’est une vérité. Si votre mail n’est pas lu, soit il finira dans la corbeille, soit il sera oublié dans les méandres de la boîte de réception de votre abonné.

Et c’est un véritable challenge, car nos boites mail regorgent de mails non lus, parce que nous n’avons pas le temps de tout traiter et que les sollicitations sociales sont extrêmement nombreuses. La première étape est d’arriver à convaincre votre lecteur d’ouvrir votre mail… mais comment vous assurer qu’il le lise vraiment ?

Tenez vos promesses !

Votre objet et le pré-header ont apporté une promesse à votre lecteur. Assurez-vous qu’il en trouve rapidement l’accomplissement. La récompense doit sauter aux yeux ! Ne le faites pas languir avec du contenu qui parasiterait l’effet que vous souhaitez obtenir.

Pensez Mobile

Nous l’avons déjà dit récemment : plus de la moitié des mails sont lus sur mobile. Assurez-vous que vos campagnes soient optimisées pour les smartphones. Développez des mails responsive à la disposition flexible grâce à l’usage des CSS.

Privilégiez, quand cela est possible, un format sur une seule colonne et ne dépassez jamais trois colonnes. Testez toujours vos mails sur plusieurs appareils et plateformes.

Ne dépassez pas

Pour que votre mai soit lu, il faut qu’il soit visible. Pour cela, mettez en place un modèle qui ne dépasse pas 600 pixels en largeur. En effet, certains clients mail proposent une prévisualisation verticale limitant la visibilité en largeur.

Formatez vos images correctement

Tout d’abord, pensez à renseigner la balise alt et une couleur d’arrière-plan pour toutes vos images. Si elles ne chargent pas, votre mise en page n’en sera pas chamboulée. Ensuite, voici quelques règles à respecter :

  • Optimisez la taille de vos images : plus la taille de l’image est importante, plus elle sera longue à charger.
  • Définissez une largeur et une hauteur à vos images (width et height) afin d’aider les clients mail à respecter la structure de votre mise en page si les images ne s’affichent pas.
  • Évitez d’utiliser des fichiers PNG. Certains clients mail ne les supportent pas, elles sont également souvent plus lourdes.
  • Évitez les images d’arrière-plan, certains lecteurs de mails ne les supportent pas (Outlook).
  • N’hésitez pas à utiliser des Gifs animés, ils peuvent aider à augmenter la conversion de 103 % selon une étude de Marketing Sherpa.

Un mail = un message = une action

Nous le répétons souvent : chacun de vos éléments de communication doit avoir un seul message principal et requérir une action précise de vos abonnés. Ne multipliez pas les possibilités, les boutons, les liens, etc. Vous rendriez votre message trop confus.

Whirlpool a démontré récemment qu’en baissant le nombre de CTAs dans leurs emails, ils arrivaient à augmenter le taux de clics de 42 %.

Faites ressortir vos CTAs

Vos Call to Action doivent ressortir du contenu de votre email et attirer l’attention de votre lecteur. Si vous utilisez un bouton au lieu d’un lien hypertexte, assurez-vous qu’il y ait de l’espace autour de lui et qu’il ne soit pas positionné au milieu d’une grosse zone de texte. Aérez votre mise en forme.

N’utilisez pas pour votre CTA la même couleur que le texte qui l’environne. Il doit se détacher de son environnement. Consultez la charte graphique de votre entreprise (si vous n’en avez pas, contactez-nous vite !) et jonglez avec les couleurs qui la composent pour offrir une expérience utilisateur satisfaisante et que votre message soit clair.

Enfin, évitez les textes tels que « Cliquez ici ». Ça n’est pas engageant. Utilisez plutôt des verbes d’action tels que Achetez, Commandez maintenant, Téléchargez maintenant, Démarrez votre période d’essai, Testez notre produit gratuitement.

Soyez concis, mais précis. Analysez les trois exemples ci-dessous, le résultat est clair non ?

Mail design.jpg

La mise en forme est claire, concise. Le bénéfice est visible immédiatement et le call to action est visible sans paraitre « discount ».

Mail design 2.jpg

Si l’image est élégante et l’ensemble graphiquement correct, l’œil du lecteur parcourra cette image sans s’arrêter. Au premier coup d’œil, vous aviez vu le CTA ?

Mail design 3.jpg

Trop de… trop de tout en fait ! Trop de texte, trop de menus, trop d’informations, un objectif peu clair, un bénéfice incompréhensible et un bouton d’appel à action finalement invisible.

Conclusion

Vous souhaitez mettre en place des campagnes qui engagent vos abonnés ? Vous souhaitez augmenter le chiffre d’affaires issu de votre email marketing ? Contactez-nous ! Notre équipe d’experts vous accompagnera, tant sur l’aspect technique, que marketing et visuel.

lucy