SEO : 6 conseils de rédaction pour optimiser un article

blogging

 

Vous rédigez du contenu sur votre site Internet, mais il n’a pas de succès et vous ne comprenez pas pourquoi ? Même avec beaucoup de textes, il ne remonte toujours pas dans les résultats de recherche de Google ?  Dans cet article, nous allons vous expliquer les étapes importantes à suivre pour optimiser vos textes pour le SEO et pour enfin être remarqué par les robots des moteurs de recherche.

1. La sélection des mots-clés

Il n’existe pas de bon article optimisé pour le SEO sans un choix de mots-clés spécifiques à votre public cible et à votre sujet. Pour les sélectionner, vous devez analyser plusieurs données :

  • le degré de pertinence : il est important de sélectionner des mots-clés qui ciblent parfaitement votre domaine d’activité ;
  • le volume de recherche : le mot-clé est-il souvent recherché par les internautes ?
  • la concurrence : le mot-clé est-il repris par beaucoup d’autres sites Internet ?
  • la faisabilité : il faut sélectionner des mots-clés à la hauteur de vos objectifs et surtout à la hauteur de ce que votre site vous permet de réaliser pour le moment.

En fonction de ces données, vous pourrez faire la sélection qui vous convient en rapport avec vos objectifs. Il n’est pas toujours facile, lorsqu’on n’est pas expert SEO, de savoir quels mots-clés sélectionner pour arriver dans les premières pages de Google. En effet, avant de trouver les mots-clés pour votre projet, il y a toute une recherche en amont à réaliser : il faut étudier le marché de votre entreprise, votre cible, vos concurrents, établir une stratégie, analyser les requêtes que font les internautes au sujet de vos produits et services …

Petite note technique supplémentaire : il ne faut pas abuser des répétitions du mot-clé. Google pénalise ce genre de technique. Pour qu’un article soit pris en compte par les moteurs de recherche, il est conseillé de placer une occurrence du mot-clé tous les 100 mots.

2. Définir des clusters thématiques

Un cluster thématique est un ensemble de textes rédigés autour d’un même thème. Chaque contenu aborde donc un angle différent à propos du thème qui est basé sur votre domaine d’activité, votre groupe cible. L’objectif étant de couvrir l’entièreté du sujet sur votre site Internet afin de pouvoir être reconnu comme expert en la matière. Vous aurez également plus de chance de répondre favorablement aux questions des internautes qui auront alors envie de consulter votre site. 

En suivant cette étape de clusters thématiques, vos contenus vont donc être organisés. Votre site Internet sera plus lisible pour les internautes et pour les moteurs de recherche. Plus vous aborderez des angles/sujets variés autour d’un même thème, plus l’ensemble du contenu présent sur votre site Internet sera considéré comme qualitatif.

Google ne cesse d’évoluer grâce à des algorithmes de plus en plus précis. Le contenu optimisé pour le SEO doit donc être plus que jamais travaillé et qualitatif. Parvenir à mettre en place cette organisation représente un travail minutieux, un travail d’experts.

3. Trouver des mots/ expressions qui correspondent au même champ sémantique que les mots-clés sélectionnés

Une des techniques utilisées pour séduire les robots de Google est d’utiliser tout au long de votre article un champ lexical et sémantique en rapport avec le mot-clé. Expliquons cela plus en détail. Une des premières règles en termes de rédaction pour un texte optimisé pour le SEO est de répéter plusieurs fois, dans un même article, le mot-clé choisi préalablement. Cependant, pour tenter d’attirer davantage les robots de Google à classifier votre site sur sa première page, il faut également utiliser des mots, expressions qui correspondent au même champ sémantique que le mot-clé. C’est une manière supplémentaire de montrer aux moteurs de recherche que votre contenu est qualitatif. De plus, utiliser un large champ lexical et sémantique vous permet de vous positionner sur un grand nombre de requêtes autour d’un même sujet. Un autre avantage à cette technique est de rendre la lecture plus agréable pour l’internaute.  

4. Quelles sont les intentions de recherche de votre public cible ?

L’intention de recherche est ce que l’internaute imagine trouver en réponse à sa recherche sur Google, par exemple. Il existe trois types d’intentions de recherche :

  • les recherches navigationnelles : elles permettent de trouver un site en particulier ;
  • les recherches informationnelles : elles permettent de s’informer davantage sur un sujet ;
  • les recherches transactionnelles et commerciales : elles ont pour objectif de mener vers un achat.

 

En fonction de l'intention de recherche du lecteur, un sujet n'est pas traité de la même façon. En effet, les informations qui seront données dans l’article ne seront pas les mêmes si vous visez un public qui veut s’informer ou plutôt un public qui veut acheter un produit. Il est conseillé de fixer un objectif (une intention de recherche) par article. Le mot-clé sélectionné pour un article guidera cet objectif.

Il existe plusieurs outils, payants ou non, pour pouvoir trouver l’intention de recherche de votre cible. Une astuce pour vous permettre de connaître l’intention de vos potentiels clients est de taper la requête concernée dans Google et d'analyser les premiers résultats. Ceux-ci vous indiquent l’intention de recherche des internautes à propos de cette requête.

Pour rédiger correctement votre contenu (et séduire l’internaute), il faut donc connaître votre cible. Il est important de l’analyser, de décrypter son type de recherches sur les moteurs de recherche... en soit, de construire un Buyer Persona. En fonctionnant de cette manière, vous trouverez les points importants à aborder dans vos textes pour intéresser vos persona, dont le rôle est de décrire vos potentiels clients. Vous comprendrez également quel ton employer dans vos articles en fonction du persona ciblé.

5. La règle d’or : rédiger du contenu de qualité

Nous arrivons enfin au cœur du sujet de notre article : la rédaction d’un bon texte optimisé pour le SEO. Vous l’aurez compris, les étapes avant d’arriver à celle-ci sont très importantes afin que votre contenu puisse être visible par les moteurs de recherche. Rédiger pour être SEO friendly demande de combiner plusieurs techniques et stratégies pour obtenir des résultats probants.

En se démarquant

Il est primordial de rédiger des contenus de qualité. Il existe une multitude de textes sur Internet. L’objectif est donc de vous démarquer et d’apporter une plus-value à l’internaute et aux moteurs de recherche. En effet, vos textes doivent être écrits pour séduire les robots de Google, mais également les internautes. Il faut leur donner envie de visiter votre site Internet et le but ultime, de vous contacter pour passer une commande, par exemple. Il faut donc pouvoir jongler entre les deux cibles qui doivent être intéressées par vos contenus SEO : les moteurs de recherche et les internautes.

En écrivant correctement et en s’organisant

Il est également important de veiller à ne pas faire de fautes d’orthographe ou de grammaire. Votre texte doit être fluide à la lecture, rythmé et dynamique. L’internaute ne doit pas s’ennuyer et il doit apprendre des choses.

De plus, avant de commencer à écrire, il faut se renseigner sur le sujet, récupérer toutes les informations intéressantes et mettre en place un plan de rédaction. Dès le départ, vous devez savoir où vous allez emmener l’internaute, quelle histoire vous allez lui raconter.

En établissant une structure claire et hiérarchisée

Pour éviter que le lecteur ne s’ennuie, il est conseillé de structurer votre texte (les robots de Google apprécieront également cet effort) de cette manière :

  • un titre (il correspond au H1) – c’est le sujet général de votre article ;
  • une introduction ;
  • plusieurs sous-titres (ils correspondent aux H2) – ce sont des informations plus précises, elles permettent de détailler le sujet général ;
  • lorsque c’est possible, des sous-titres H3 – ils permettent d’apporter des détails spécifiques à propos du sujet ;
  • une conclusion.

L’utilisation du mot-clé ou de mots qui correspondent au même champ lexical/sémantique dans le H1 et les H2 est importante pour indiquer aux moteurs de recherche le sujet de votre contenu. Comme un internaute, les robots vont d’abord faire attention aux titres, sous-titres avant de peut-être continuer la lecture. Il est donc primordial d’indiquer le thème/sujet de l’article dans ces zones chaudes.

En couvrant les différents sujets du thème principal  

Comme expliqué précédemment, il est important de varier les sujets et les angles de vos différents contenus SEO. Il existe plusieurs outils qui vous aideront à trouver des idées. Vous pouvez, par exemple, taper votre sujet général dans la barre de recherche de Google (en navigation privée). Avant d’appuyer sur « enter », vous verrez apparaître des propositions « Google Autocomplete ». Cela pourrait donc vous inspirer. Lorsque vous avez appuyé sur « enter », vous verrez une petite liste de questions renommée : « People Also Ask » et également les « recherches associées ». C’est donc une source pour plusieurs bonnes idées de rédaction. Cette astuce fait partie d’un des nombreux outils simples et gratuits disponibles pour vous donner de l’inspiration.

Résultats obtenus en recherchant le terme « SEO » sur Google
Résultats obtenus en recherchant le terme « SEO » sur Google

 

Résultats obtenus en recherchant le terme « SEO » sur Google
Résultats obtenus en recherchant le terme « SEO » sur Google

 

6. Les détails techniques qui font toute la différence

Enfin, après la rédaction de vos contenus optimisés pour le SEO, il reste encore quelques détails techniques importants pour augmenter les chances que votre article soit bien positionné sur les moteurs de recherche. En voici quelques-uns :  

  • Effectuer des liens internes pour que Google et les internautes parcourent l’ensemble de votre site (c’est le maillage interne) ainsi que des liens externes (si votre article pointe vers des sites reconnus, cela donne un indice de confiance aux internautes et aux moteurs de recherche.)
  • Pour ajouter de la valeur et conserver l’intérêt de l’internaute, ajoutez des images et des vidéos à votre article (faites attention au poids de ces visuels, il ne faut pas qu’ils ralentissent votre site.)
  • Optimisez la balise Alt Text qui correspond à une description de l’image pour qu’elle puisse être référencée dans Google Images.
  • Optimisez les métadonnées comme le méta titre et la méta description. Ça permet d’attirer l’attention de l’internaute et d’expliquer clairement aux moteurs de recherche le sujet de votre article.
  • N’hésitez pas à faire la promotion gratuite de vos contenus via les réseaux sociaux, par exemple. C’est un coup de pouce supplémentaire.

Tout au long de cet article, vous avez appris les clés pour rédiger correctement un contenu optimisé pour le SEO. Elles représentent les techniques principales et ne sont pas les seules qu’il faut mettre en place pour parvenir à une stratégie efficace. Les moteurs de recherche et leurs algorithmes étant en constante évolution, il y aura toujours de nouvelles idées pour rédiger des articles plus SEO friendly. De plus, écrire de manière à optimiser un texte pour le SEO demande de l’expérience et du temps, le tout rassemblé autour d’une stratégie définie en amont. C’est un travail d’experts. Si vous avez besoin de conseils, si vous souhaitez que nous développions ensemble votre méthode de marketing digital pour mieux vous positionner sur les moteurs de recherche et recevoir les avantages qui s’en suivent, n’hésitez pas à nous contacter.

Carole Fabbri

Décidée depuis mon plus jeune âge à vouloir écrire, c’est en tant que coordinatrice éditoriale et copywriter que j’ai rejoint l’équipe d’eTeamsys. Découvrir un sujet de rédaction, l’analyser dans ses moindres recoins, m’informer pour le retranscrire de manière claire et précise, c’est ça ma passion. Mon objectif : adapter ma plume aux critères d’écriture SEO afin d’aider les clients à obtenir un meilleur référencement naturel.